Bâtiment SD Worx avec façade transparente

Colt International installe des lamelles métalliques perforées.

Brise-soleil extérieur

L'immeuble de bureaux de la place Schoonbekeplein qui fut construit dans les années soixante-dix, était à vendre depuis bien longtemps déjà lorsque la société SD Worx, qui cherchait à s'agrandir dans les environs du siège principal, s'est rendu compte de la capacité énorme du bâtiment. Colt International y a installé le brise-soleil extérieur.

 

  • Projet:
    • SD Worx
  • Localité:
    • Anvers
  • Concepteurs:
    • Bureau voor Architectuur van Paul Van de Poel & Partners - groupe Stramien
    • Paul Van de Poel, Architecte-planologue
    • Bart Verheyen, Architecte
    • Bieke Thijs, Architecte
    • Kris Van de Poel, Architecte d'intérieur
  • Produits Colt:
    • Des lamelles métalliques perforées

Rénovation radicale

Il a été décidé d'agrandir le bâtiment existant. Côté rue, les architectes du Bureau voor Architectuur de Paul Van de Poel & Partners ont construit sur le socle du bâtiment existant un nouveau volume se composant de cinq étages. La vue depuis ce bâtiment marquant est si belle que le choix d'une façade transparente était tout à fait logique.

La façade transparente exige une solution du problème solaire

Mais la grande superficie vitrée exige également de résoudre le problème solaire. Le choix s'est porté sur un système à lamelles sur la façade extérieure.

  • Un tel système ludique et dynamique s'intègre parfaitement dans un projet de rénovation.
  • Il a en outre un effet positif sur la maîtrise des effets solaires: les locaux chauffent moins rapidement et le rayonnement direct du soleil et l'éblouissement sont évités. .
  • L'architecture d'un bâtiment pourvu d'un tel système est soulignée tout en conservant la transparence.

Le système des lamelles en verre proposé par Colt était très attrayant, mais pour des raisons budgétaires le choix final s’est porté sur les lamelles métalliques perforées. La perforation permet de conserver la vue vers l'extérieur. Cela évite également que les gens aient le sentiment d'être enfermés, ce qui est important sachant qu'environ trois cents personnes au total travaillent dans la bâtiment.

Le lien entre l'ancien et le moderne

Les façades en lamelles installées sur la partie ancienne du bâtiment ne sont pas uniquement fonctionnelles: elles constituent également un élément de transition avec la façade de la nouvelle partie habillée en cuivre oxydé. Une jonction de deux niveaux dans lesquels les cafétérias et les annexes sont installées, a été réalisée dans l'espace entre les deux parties.