Rénovation radicale, d'un coup de peinture à une "œuvre d'art"

L'immeuble de bureaux de la place Schoonbeke qui fut construit dans les anneés soixante-dix, était à vendre depuis bien longtemps déjà. Lorsque la société SD Worx, qui cherchait à s'agrandir dans les environs du siège principal, s'est rendu compte de la capacité énorme du bâtiment. L'objectif était de rénover le bâtiment d'une façon rapide et sans investissements trop élevés. C'est alors qu'il a été fait appel au bureau d'architecture Paul van de Poel & Partners du groupe Stramien. Nous avons eu un entretien avec Bart Verheyen qui, en qualité d'architecte chez Stramien, a suivi ce projet depuis le début.

"Un coup de peinture ne suffira pas"

Monsieur Verheyen nous explique: "Notre formule consiste à créer, dès le premier concept, une équipe de construction composée de l'architecte et des entrepreneurs. Il s'est avéré assez vite qu'un coup de peinture ne suffirait pas et qu'une rénovation radicale de l'ensemble du bâtiment s'imposait."

"Nous nous sommes alors posé la question de savoir s'il était possible de donner également un aspect plus contemporain au bâtiment. En attendant, le donneur d'ordre SD Worx avait également compris qu'une approche globale était la meilleure option pour transformer ce bâtiment en un nouvel immeuble de bureaux moderne et contemporain. Le budget ainsi que le cahier des charges ont été adaptés: l'équipe de construction pouvait se mettre au travail. Nous avons alors développé l'idée d'accentuer la forme de l'immeuble vers celle d'un cube sur son socle."  

Le deuxième concept: tout le monde est satisfait

"Nous avons trouvé la bonne solution en agrandissant le bâtiment existant. côté rue, nous avons construit sur le socle du bâtiment existant un nouveau volume se composant de cinq étages. cela nous a permis de conserver et de rénover le bâtiment existant d'une manière acceptable tout en respectant l'image qui convient à la rue. L'idée plaisait également au donneur d'ordre parce qu'il bénéficierait de cinq étages supplémentaires."

L'ensemble devait se composer:

  1. d'un bloc homogène
  2. d'un socle renforcé
  3. d'un raccord entre le bloc et le socle et d'une protection solaire.
Le deuxième concept: tout le monde est satisfait

Une façade transparente exige une solution du problème solaire

La vue depuis ce bâtiment marquant est si belle que le choix d'une façade transparente était tout à fait logique. "Mais il est bien connu qu'une grande superficie vitrée exige également de résoudre le problème solaire. c'est ainsi que nous nous sommes assez vite décidés pour un système à lamelles sur la façade extérieure. Un tel système ludique et dynamique s'intègre parfaitement dans un projet de rénovation. Il a en outre un effet positif sur la maîtrise des effets solaires. Les locaux chauffent moins rapidement et le rayonnement direct du soleil et l'éblouissement sont évités. L'architecture d'un bâtiment pourvu d'un tel système est soulignée tout en conservant la transparence. Nous étions très charmés par le système des lamelles en verre proposé par Colt, mais pour des raisons budgétaires nous avons opté pour des lamelles métalliques perforées. Nous n'avons pas voulu fermer le bâtiment et la perforation permet de conserver la vue vers l'extérieur. cela évite également que les gens aient le sentiment d'être enfermés, ce qui est important lorsqu'on pense qu'environ trois cents personnes au total travaillent ici." 

Le bâtiment SD Worx du port d'Anvers: le lien entre l'ancien et le moderne

Les façades en lamelles installées sur la partie ancienne du bâtiment ne sont pas uniquement fonctionnelles: elles constituent également un élément de transition avec la façade de la nouvelle partie habillée en cuivre oxydé. Une jonction de deux niveaux dans lesquels les cafétérias et les annexes sont installées, a été réalisée dans l'espace entre les deux parties. "Le plus bel endroit est la terrasse entièrement vitrée sur le toit du 8ième étage de l'ancien bâtiment. Elle montre clairement l'importance de cet endroit pour l'architecture urbaine, puisqu'elle forme l'anneau entre la vieille ville et la ville moderne, entre les docks qui sont construits actuellement au nord et la vieille ville au sud." 

Tramien donne de la forme à l'espace

Donner une forme à l'espace dans le sens le plus large: voilà comment on pourrait qualifier le travail du bureau de conception Stramien. Les activités de Stramien visent l'architecture et l'urbanisme, la conception des villes et l'aménagement des espaces, la création des paysages et des lieux publics. Qu'il s'agisse des constructions existantes ou nouvelles, des complexes de bâtiments ou d'ensembles de constructions, de la conception de lieux publics, de parcs, de places, d'infrastructures et de paysages, Stramien réalise tout type de projet. L'intégration de ces différentes disciplines les unes avec les autres constitue plus particulièrement la spécialité de Stramien. Stramien a été fondée en 1999 comme une équipe multidisciplinaire issue de la collaboration entre le bureau pour l'Architecture, Archi 3, Lijn in Landschap et Stramien. Les nombreuses années d'expériences acquises par chacun de ces bureaux, ont été combinées et elles sont utilisées maintenant pour chaque commande de création d'un concept. Ceci apporte la garantie d'une collaboration fructueuse.

Colt système
  • Le brise-soleil extérieur
Notre client
  • Projet: SD Worx
  • Localité: Anvers, Belgique
  • Architecte:
    • Bureau d'Architecture Paul Van de Poel & Partners  [Groupe Stramien]
    • Paul Van de Poel, Architecte-planologue
    • Bart Verheyen, Architecte
    • Bieke Thijs, Architecte
    • Kris Van de Poel, Architecte d'intérieur
  • Donneurs d'ordre: ATM Machinefabriek NV Maaseik, Constructeur de Machines
© 2019 Colt International Licensing Limited. - People feel better in Colt conditions